Encore



20 ans plus tôt, j’avais un vinyle dans les mains.
PACT- chez mes parents - 1998 j’apprenais à rapper
ok ok yvan il est 2heures du mat j’suis là alors tu me parlais d’un beat fat au téléphone

Téléphone au numéro inscrit derrière le disque
Allo Yvan - Je m’appelle Simon je viens du Jura j- et je prends le risque
du ridicule je t’ai au bout du fil - dis-moi je fais quoi avec mon feeling ?

 envoie moi ta cassette - voilà mon adresse
Sur une cassette DAT - mes premiers couplets premières boucles et premières pensées

mes premiers mots derrière un micro - envoi recommandé .
un jour tu m’écouteras tu vas même rappeler
Et puis un jour sur votre scène à l’improviste vous me ferez monter
J’avais 17 ans
L’expérience d’un rookie
j’ai rappé toutes mes tripes moi j’avais peur.
T’étais chez moi à Porrentruy
Avec Nega et Stress
Avant Facebook et twitter
20 ans plus tôt - je n’avais qu’une chance à prendre.
pour m’imaginer rappeur 


Refrain : 

Et on se retrouve 20 ans plus tard,

on pourrait tout recommencer

Toujours le même feu dans le regard

On pourrait tout recommencer

Toujours prêts à tout donner


Lausanne Montelly il est 9h du mat
pluie - dernier jour - les portes du métro s’écartent
Yvan m’attend dans 10 minutes
repasse le film dans ma tête
On termine l’album ce soir. prépare la fête
je repasse mes dernières phases
mes derniers faits épistolaires
j’ai bientôt 37 et je rappe
comme si 20 ans avaient pris l’air
Dans mon casque les mêmes rythmiques binaires
Les jeunes savent plus ce qu’est une k7
mais ils écrivent toujours en vers
Des générations de rappeurs suisses
poussent derrière - je lève mon verre
comme si y avait le moindre argent à se faire.
Le RAP fait beaucoup moins peur
depuis qu’il commence à plaire
Depuis que tout le monde en écoute
en fait - en parle - en espère
et moi j’ai encore la flamme
parce que taillé pour la scène
Parce que jamais rien n’égal
l’adrénaline que ça amène
Parce que tant qu’il y aura du monde au rendez-vous je serai présent

Parce que , pour me fatiguer il faudra encore 20 ans


refrain 



Encore tant de raisons de se battre Encore tant de choses à dire
Avec encore la même rage
et les mêmes barges 

qui nous suivent
Encore tant de textes à écrire Encore la même énergie
On a plus 20 ans bordel
on en a 14 et demi 

Encore la révolution
Encore la peur au ventre avant de monter sur scène Encore les frissons 

l’adrénaline qui nous emmène. Encore la pulsion les doutes - et la fureur
Les pulsations qui augmentent - la pression et la ferveur ENCORE -