Beaux perdants


Avant de fermer l’oeil - un dernier souffle 

Ma dernière pensée - un dernier ouf 

J’ai collectionné tant de sourires - tant de surprises

tant d’erreurs - tant de bêtises

tant de valeur  - de  gourmandise


Quels regrets pour nos folies ?

Quelle attente pour la suite

évite le monopoly

la réalité comme point de fuite

comme point de chute

comme poursuite- 

le paradoxe

du parachute - contre les pensées parasites


Ca nous rendrait fou le sait-elle

ce qui l’attend est mortel

on empoigne ou on subit

quand on choisit 

quand on choisit pas

on survit 

on s’accroche

on réagit

quand ça s’approche on se méfie

on veut pas  finir Enfermés dans la nostalgie


combien de fois les pieds dans les tapis

les mauvaises donnes les mauvais paris

Les mauvais choix  - les idées de génie

qui nous ont mis dans la merde

mais qu’est-ce qu’on a pu s’amuser

que fera-ton quand on sera moins con

ben tout recommencer


Plutôt les remords que les regrets

A la gloire de nos erreurs

De beaux perdants à beaux parleurs

C'est nos échecs qui nous ont fait.


Plutôt les remords que les regrets

A la gloire de nos erreurs

De beaux perdants à beaux parleurs

Nos échecs nous ont fait meilleurs.


Un morceau pour les jours où on n’y croit plus

La solitude est là 

sans l’avoir attendue.

Les seuls à le savoir à l’avance

sauront prendre le dessus

Y a les dés - y a la chance

Y a les urgences

et y a les pièges tendus


Alors nous vivons tous les mêmes rituels - les mêmes défis

avec les mêmes questions - les mêmes pari

est-ce que j’ai vraiment suivi le cours de mes envies 

Y a-t-il une sortie de secours par laquelle on s’enfuit



Repense à toutes tes bêtises

du sale gosse en devenir

à l’adulte régressif capable du pire

Repense à toutes tes bêtises

les regrettes tu vraiment 

ou caches tu des secrets quand naît ce petit sourire



Le monde est une épreuve 

dans laquelle on échoue

une épreuve dans laquelle on rejoue


Le monde est une épreuve

on tombe et on se relève meilleur

en attendant nous on a même pas peur




Plutôt les remords que les regrets

A la gloire de nos erreurs

De beaux perdants à beaux parleurs

C'est nos échecs qui nous ont fait.


Plutôt les remords que les regrets

A la gloire de nos erreurs

De beaux perdants à beaux parleurs

Nos échecs nous ont fait meilleurs.